Promouvoir le libre sous toutes ses formes

Un samedi de janvier

Par
0

Après les efforts de tous pour trouver un local à l’association, la fin du mois de janvier aura été consacrée au lancement de 2016 dans ce lieu que certains surnomment déjà le « 214 ». Opération installation ! Un gros travail a été fait pour faire revivre cette ancienne agence bancaire du haut de Jaurès. Rassurez-vous, il en reste encore pour les amateurs et les activités ne manquent pas : monter des meubles (et parfois sans le plan : défi de POC La Girafe), installer les machines du TyFab, ranger et trier des kilomètres de câbles, poser la banquette ici et puis finalement, non, pas là, passer le balai, revoir le réseau, un peu d’élec, penser à la sécurité ou encore faire visiter les espaces aux candidats à la colocation…

mdl214samedi

C’est important de le préciser, mais au 214 de la rue Jean Jaurès, la MDL dispose d’une surface très confortable. Et comme le partage fait partie de son ADN, l’asso propose à ceux que ça branche de travailler dans ce lieu à imaginer ensemble. Cette aventure, c’est comme Friends, mais les acteurs sont plutôt du genre makers, entrepreneurs, graphistes, informaticiens, designers ou couturiers (la langue française est injuste, les filles sont largement représentées mais ça ne s’entend pas dans les -eurs, -ciens ou -iers). Bref, la bande de fous peut encore vous accueillir si vous aimez passer vos journées dans un décor d’imprimantes 3D, de LEDs, de post-it bizarres, de machines à coudre vintage, de « qui c’est qui n’a pas rangé sa tasse ? » et de Petits Hackers trop mignons. Il reste trois bureaux disponibles de 11 à 14 m². Ils sont équipés de cloisons et de portes, parce qu’il faut quand même bosser peinards des fois. Venez nous voir si ça vous tente ! contact : bureau@mdl29.net

preview.png

Mais qui sont ces Petits Hackers trop mignons ? Lisez ça, ça et aussi ça. Vous verrez, ils sont attachants. Et quand le local sera bien douillet pour eux, ils seront là les samedi pour bosser sur leurs projets, coder et bidouiller du robot. En attendant, ils vivent, avec leurs animateurs, dans un environnement également propice à leur créativité. En effet, c’est l’Université de Bretagne Occidentale qui leur a mis à disposition des locaux, du wifi et des machines. Nous remercions d’ailleurs, Mathieu Cariou et Yves Quéré de l’Open Factory (le fablab de l’UBO) qui ont permis cette continuité pour les Petits Hacker (après l’ISEN en décembre). Le plus merveilleux, c’est que devant l’UFR Sciences où se trouve l’Open Factory, il y a… un vrai arrêt de bus. Conséquence directe, samedi, Benjamin a endossé le rôle de réalisateur d’une superproduction à 1 € pour tourner le film de promotion de PanoBus. Simon était la star incontestée de ces séquences incroyables : un jeune, un peu rêveur, jette un œil à PanoBus, et miracle, attrape son bus dans les temps grâce à l’info live qu’il indique. L’instant où il monte dans le bus, à l’aise, est une scène bouleversante… on attend la sortie officielle avec impatience !

WP_20160130_002 (2)

WP_20160130_014 (2)WP_20160130_022 (2)

Ce blog présente les projets, les activités et les actualités de l'association.
Pour consulter les projets et les travaux en détail, veuillez vous rendre sur le
Site WIKI.